Politique

RDC : La CENCO constate la mauvaise foi dans l’application de l’Accord de la Saint-Sylvestre et appelle à l’action

La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO)  a constaté la mauvaise foi dans l’application de l’Accord du 31 décembre 2016 et appelle à davantage d’engagement à tous les niveaux, en appui aux messages des évêques.

« Lors de ces assises, ayant constaté la mauvaise foi dans l’application de l’Accord de la Saint-Sylvestre conclu pour une sortie pacifique de la crise et en tenant compte de la situation de plus en plus dramatique dans laquelle nous vivons, nous avons décidé d’adresser au peuple dont nous avons la charge un message. Ce message d’orientation pastorale atteindra son objectif si les différentes recommandations faites aux uns et aux autres sont suivies. C’est pourquoi, j’exhorte chacun de vous, en appui à notre message, de faire les plaidoyers nécessaires dans le réseau de ses relations au niveau local, national et international à cette fin. La présidence de la CENCO s’engage à faire autant au niveau des institutions attitrées », a dit dans son discours de clôture Mgr Marcel Utembi Tapa, archevêque de Kisangani et président de la CENCO, à la clôture ce vendredi 24 novembre 2017 de la réunion de l’assemblée plénière extraordinaire de la CENCO.

Il a fini avec une prière particulièrement axée sur les élections.

« Je confie à l’intercession de la Très Sainte Vierge Marie, Reine de la paix, le processus électoral en cours pour lequel nous nous investissons. Puisse le Seigneur féconder par sa puissante grâce nos efforts apostoliques ! »

En juin dernier, à l’issue de leur 54ème assemblée plénière ordinaire, tenue à Kinshasa du 19 au 23 juin 2017, les évêques avaient lancé un message clair : « Le pays va très mal. Debout Congolais ! Décembre 2017 approche ».

« Comment pouvons-nous sortir de la crise multiforme qui mine notre société ? Par nos prises de position, nous n’avons cessé de rappeler à la classe politique congolaise de prendre en compte les vraies aspirations de la population. Vous en êtes témoins. Malheureusement, nous ne sommes pas souvent écoutés. Cependant, pour la cause de notre pays et l’avenir de notre peuple, nous ne nous tairons point et nous ne baisserons pas le bras », disaient-ils.

Afficher plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur d'annonces