Home A LA UNE La RDC pourrait imposer le prix mondial du Cobalt dans les trois prochaines années (Etude)

La RDC pourrait imposer le prix mondial du Cobalt dans les trois prochaines années (Etude)

by Redaction
0 comment

L’industrie mondiale du cobalt devrait connaître une accélération significative et une trajectoire à la hausse des prix au cours des deux à trois prochaines années en raison d’une transition mondiale vers une économie verte, rapporte la société de gestion des risques financiers, de solutions et d’informations; Fitch Solutions Country Risk and Industry Research (Fitch Solutions).

Dans son étude, la société prédit aussi que la République démocratique du Congo, qui détient 67% de la réserve mondiale du Cobalt, pourrait jouer un rôle clé dans cette métamorphose mondiale. La Chine représente 66% de la production mondiale de cobalt raffiné, suivie de la Finlande (10%). Les deux pays dépendent des matières premières importées de la RDC pour leurs opérations de raffinage.

 

“Les prochains plus gros producteurs, notamment l’Australie et la Russie, ne représentent chacun que 4 % de la production mondiale de cobalt. Le raffinage du cobalt est également fortement concentré dans un seul pays, la Chine. Ce qui restera globalement le cas à l’avenir”, indique l’entreprise.

 

La même étude révèle aussi que le cobalt de la RDC est exposé à des risques élevés dans la chaîne d’approvisionnement. Car, il existe des préoccupations concernant la stabilité politique, les problèmes de travail, la corruption et la transparence.

 

Une bonne affaire pour la RDC

Quant aux prix du sulfate de cobalt, Fitch Solutions s’attend à ce qu’ils restent sur une tendance haussière au cours des deux à trois prochaines années. La demande en augmentation des fabricants de batteries continue de dépasser l’offre malgré un pipeline sain de projets de sulfate de cobalt qui devraient être mis en ligne entre 2023 et 2024. Ce qui est une bonne affaire pour la RDC, qui attend plus de 2 milliards de dollars des mines pour alimenter son budget. Toutefois, l’amélioration de la gouvernance du secteur extractif demeure un facteur clé pour baliser le chemin.

 

En décembre 2020, la société a noté que les prix du sulfate de cobalt (à une teneur de 20,5%) oscillait autour de 14 494 $/t, tandis que l’oxyde de cobalt (à 72 % de teneur) était d’environ 52 491 $/t.

 

Bien que inférieurs aux sommets de 15 400 $/t et de 53 631 $/t pour le sulfate et l’oxyde, respectivement, atteints en mars 2021, les prix sont nettement supérieurs aux niveaux observés au début de 2021 et sur l’ensemble de 2020. En raison d’une forte augmentation de la demande en Chine, où 1,8 million de nouveaux véhicules électriques ont été produits de janvier à août 2021, soit une augmentation de 193 % par rapport à la même période en 2020.

Source : tsieleka via 24hcongo.net

You may also like

Leave a Comment